Un déplacement massif de la population est signalé depuis le mercredi 20 octobre 2021 dans les groupements de Busanza, Binza et Bukoma, chefferie de Bwisha en territoire de Rutshuru. Les habitants abandonnent leurs milieux de vie à la suite de l’activisme des miliciens mai-mai CMC ( Coalition des Mouvements pour le Changement).

Selon Kambale Patrick Manuvo, coordonateur de l’association de défense des droits humains Badilika, cet activisme s’illustre par les vols, viols, kidnappings et autres actes de violation des droits de l’homme.
 » (…) la présence des miliciens mai-mai CMC semble mâle tournée ici dans plusieurs villages de la chefferie de Bwisha. Ils se donnent aux cas de vols, pillages, kidnappings et autres. Avant hier, ces mai-mai ont violé une femme « , a-t-il indiqué à BUTEMBO-INFO.COM
Et de renchérir : » suite à cela les villages des groupements Binza et Bukoma connaissent depuis lors de mouvement de la population. Ces habitants vident leurs milieux de vie en destination des milieux supposés sécurisés « .
Le chef du groupement de Bukoma contacté n’a pas voulu répondre à nos questions.
Cette structure toutefois, en appelle à la traque de ces miliciens mai-mai dans la zone par les militaires loyalistes.

Joseph Muhindo