Une trentaine des musulmans reconnus coupables des heurts survenus au stade de martyrs de Kinshasa, à la clôture du ramadan, jeudi 13 mai, ont été condamnés par le tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe Siègant en procédure de flagrance la matinée de ce samedi 15 mai 2021, à la peine de mort.

Les prévenus sont condamnés pour association de malfaiteurs et tentative d’assassinat.

Les prévenus sont aussi condamnés au payement des dommages et intérêts aux différentes parties victimes pour les préjudices causés. Toutefois deux musulmans ont été acquittés car ayant été identifiés comme des responsables de sécurité deux deux camps des musulmans en confit.

Des heurts survenus à la clôture du ramadan au stade de Martyrs s’étaient soldés par la mort d’un policier, plus d’une dizaine des blessés ainsi que plusieurs biens saccagés dont des maisons et une vingtaine des véhicules.

RÉDACTION