La nouvelle demande de liberté provisoire introduite par Samith Jammal a fait objet de rejet ce jeudi 23 décembre 2021 à Kinshasa par la cour de cassation. Le Directeur Général de la société Samibo était condamné à 20ans des travaux forcés dans le cadre du procès dit « 100 jours ».

A en croire son entourage, cet homme d’affaires ne comprend pas pourquoi il est le seul condamné dans cette faire  restant encore en détention. Néanmoins le conseil d’avocat, justifie cette demande de liberté provisoire par l’état de santé de son client qui se dégrade du jours au lendemain en prison.

 » Son état de santé se dégrade à vue d’œil. Nous avons en face de nous un homme de 82 ans qui est affaibli, qui est dans un état très alarmant. Ce que je peux vous dire ce qu’il a perdu 15 kg. A lors qu’il était entré en prison en marchant normalement maintenant il ne peut plus marcher. Il est courbé et il se déplace difficilement à l’aide d’une canne ».

A notez que, ce nouveau rejet est intervenu pendant que l’homme fort de l’Union Pour la Nation Congolaise (UNC) , Vital Kamerhe son coaccusé a bénéficié de la liberté provisoire il y a peu.

La rédaction