Une conférence tenue à l’intention des acteurs intervenants dans le secteur minier a vécu dans la salle sainte Thérèse en ville de Kinshasa du 22 au 23 octobre 2021. Le coordonateur de la grande société civile en territoire de Masisi, Hakizimana Bosabone Jean de Dieu en a profité pour exposer les problèmes dudit territoire dont le conflit foncier dans son milieu d’origine.

D’après cette personnalité, ce conflit oppose deux sociétés minières depuis quelques années dans le Masisi. Conséquence, trois corps des personnes mortent suite à ce différend trainent encore dans une morgue à Goma, a-t-il expliqué à l’assistance.
 » Nous voulons le retrait suivie de l’inhumation des corps des pauvres congolais de Masisi logés dans la morgue à l’hôpital du Nord-Kivu tués par les policiers de SMB il ya trois ans.
Nous voulons aussi que les familles des victimes soient dommagées. Qu’il soit organisé un jugement en flagrance des policiers de SMB, auteurs de tous ces crimes pour rendre justice à ces âmes tuées innocemment. Nous la grande société civile du congo sommes d’accord avec les cahiers des charges présentés les mois derniers par la SMB mais nous les demandons d’exécuter d’abord c’est quatre jugement l’un de la cour de cassassion ici à Kinshasa et les autres rendus par le tribunal de paix/nord kivu », a-t-il insisté.
Cette conférence était placée sous le thème : « comment les sociétés minières doivent-elles participer au développement de la RDC ».

Joseph Muhindo