Les députés nationaux élus de l’Ituri suspendent leur participation aux activités parlementaires à partir de ce mercredi 21 avril suite à la dégradation de la situation sécuritaire dans cette partie de l’est du pays.

Ces élus soutiennent avoir épuiser toutes étapes dans la démarche poussant les autorités à d’acquitter de leurs devoirs et estiment que leurs cessation des activités au parlement va interpeller les membres du gouvernement.

«Nous ne devons rester ici travailler alors que nos électeurs continuent à mourir, quand nous verrons la volonté du chef de l’État et de l’armée pour éradiquer complètement l’insécurité à l’est du pays nous reviendrons reprendre les activités à l’hémicycle » a expliqué le député national Ézéchiel Kambale Barnabas élu de Mambasa.

Précisons que la province de l’Ituri compte 28 députés nationaux à l’Assemblée nationale et 20 ont adhéré à l’Union sacrée pour permettre au chef de l’État de rendre l’est du pays un oasis de paix.

Antoine Bienvenu