Un cas de contamination à Ebola a été enregistré à Mandanda, chef-lieu de la province de l’équateur au Nord-ouest de la RDCongo. C’est ce qu’à déclarer samedi 23 avril Jean Jacques Mbungani, ministre Congolais de la santé.

« Il s’agit d’un étudiant de 31 ans, arrivé à l’hôpital le 5 avril et qui est décédé le 21 avril. Des examens du laboratoire à Mbandaka, confirmés par l’Institut national des recherches biomédicales (INRB) de Kinshasa, ont démontré qu’il y avait une importante charge au virus Ebola dans les échantillons », a expliqué le Dr Mbungani.

« Des experts locaux et du ministère suivent déjà environ 74 contacts. Ils pourront arriver à contrôler dans les meilleurs délais cette épidémie », a-t-il dit.

Depuis 2018, la survenue d’épidémie d’Ebola est devenue cyclique d’avril à juin dans la région de l’Équateur (nord-ouest) et les mois suivant dans le nord-est (Kivu, Ituri).

En 2021, une épidémie d’Ebola déclarée à Beni dans l’est de la RDC avait duré « deux mois et neuf jours », avec 11 cas enregistrés et un total de 9 décès. En 2020 à Mbandaka, la fièvre hémorragique avait causé la mort de 55 personnes sur 130 cas enregistrés.

Joseph Muhindo