Interpellation par la Police Nationale Congolaise (PNC) commissariat urbain de Beni (Nord-Kivu) ce jeudi 29 avril 2021, de 69 élèves et écoliers parmi lesquels certains venus d’Oïcha, chef-lieu du territoire de Beni, pour appuyer d’autres élèves en sit-in depuis près d’une semaine devant l’hôtel de ville pour exiger l’arrivé à Beni, du chef de l’État congolais.

Ces élèves et écoliers ont été interpellés en plein centre de la ville et conduit à l’établissement de garde pour enfants (EGE). Ils ont été arrêtés pendant qu’ils voulaient rejoindre leurs collègues en sit-in à la mairie depuis 7 jours.

Maitre Élie Vaghumawa, défenseur des droits humains en ville condamne cet acte posé par la police et exige la libération sans conditions des élèves.

« C’est une violation grave de droit humain d’arrêté les enfants vêtus en uniforme bleue et blanc qui n’ont ni arme blanche ni arme en feu pourtant dans une lutte noble mais jeté dans la prison. D’autres sont des mineurs qui réclament leurs droit, nulle part j’ai déjà vu où on met les enfants en uniforme en prison, la police doit être professionnelle et ces policiers doivent être interpellés et arrêtés » dit-il.

Entre-temps, le Chef de l’Etat congolais qui ne pas resté silencieux au sujet du sit-in jour et nuit à la mairie de Beni des élèves demande aux manifestants de rentrer à la Maison. Félix-Antoine Tshisekedi leur arassuré qu’il travaille sur des solutions efficaces à leurs revendications. Par ailleurs il a demandé aux apprenants de ne pas se faire manipuler par les adultes.

Justin Muvyalava