La rentrée scolaire n’a pas du tout été effective dans la sous division scolaire de Beni, au Nord-Kivu, tel qu’annoncé par ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST)

Si dans les écoles publiques les activités scolaires n’ont pas repris, ces dernières ont cependant repris avec timidité dans des écoles privées. Dans les écoles publiques, seuls les élèves se sont présentés à l’absence des enseignants qui ont déclenché un mouvement de grève sèche pour réclamer l’amélioration de leur condition de vie.

Au micro de BUTEMBO-INFO.COM, certains enseignants disent ne pas être prêts pour reprendre le travail, avant que le gouvernement ne réponde à leurs revendications.

Signalons que les enseignants réunis au sein du Syndicat des Enseignants du Congo (SYECO), Beni ont décidé de boycotter la reprise des cours jusqu’à la prise en charge des Nouvelles unités (UN) par le gouvernement congolais.

Par ailleurs plusieurs parents dénoncent le refoulement de leurs enfants par des chefs d’établissement sous prétexte que l’ effectif des élèves dans des salles des classes est largement atteint.

Delphin Kayilanda, à Beni