Les enseignants membres du Syndicat des Enseignants du Congo (SYECO) urbano-rural de Butembo (Nord-Kivu) ont annoncé un mouvement de grève dès ce lundi 23 août 2021. Une cessation des activités scolaires qui intervient en une semaine du début des épreuves de l’Examen d’État (EXETAT) édition 2021, sur l’ensemble du territoire national.

Lors d’une Assemblée générale extraordinaire tenue le dimanche 22 août 2021, ces syndicalistes disent fustiger la suspension massive des chefs d’établissements dans de nombreuses écoles au Grand Nord-Kivu suivi de la convocation des cadres dudit syndicat à Goma par la Cour militaire.

« (…) les activités scolaires à Butembo sont arrêtés à partir de demain lundi 23 août 2021 (aujourd’hui lundi, Ndlr) pour deux raisons : la suspension des ordonnées des chefs d’établissements qui ne peut pas permettre à ce qu’on continue les examens et les finir à beauté; le syndicat est convoqué à Goma par la Cour militaire. Les enseignants se disent incapables d’être à l’auditorat militaire et en même temps en classe », a expliqué à BUTEMBO-INFO.COM, Irené Mutumwa, secrétaire permanent du SYECO-Butembo.

Pour rappel, des suspensions des chefs d’établissements qui ont foulé au pied la gratuité de l’enseignement de base s’accélèrent au Grand Nord-Kivu. Dans la région de Beni par exemple, 30 autres directeurs d’écoles primaires ont été suspendus le vendredi 20 août dernier dans la sous-division de l’EPST Kamango. Et face à cette situation, les grévistes conditionnent la reprise des activités scolaires par la levée de suspension qui pèsent sur les chefs d’établissements dans la région.

Diallo Kahindo