Nord-Kivu : à Kasindi, des habitants ont marché pour dénoncer les attaques sanglantes dans l’Est

Des habitants sont descendus dans la rue ce lundi 11 janvier 2021, à Kasindi, une entité qui se situe à la frontière entre la République Démocratique du Congo et celle de l’Ouganda. Ils ont répondu à l’appel de la Véranda Mutsanga pour dénoncer les attaques sanglantes des rebelles d’Allied Democratic Forces (ADF) dans la région de Beni (Nord-Kivu).

Les sources de BUTEMBO-INFO.COM dans la zone affirment également que les activités socioéconomiques sont aussi restées paralysées. Le groupe de pression Véranda Mutsanga a dû décréter 3 journées sans activités pour implorer le retour de la paix dans l’Est du pays.

S’exprimant devant la presse locale, le fonctionnaire délégué du gouverneur affecté Kasindi, Sivavuhirwa Barthelemy, a cependant indiqué qu’il n’est pas informé de l’organisation de ces trois journées ville-morte.

« Pour moi c’est un regret parce que avant de faire une action ou de faire une manifestation, on doit commencer au bureau. Je ne reconnais pas la présence de la Véranda Mutsanga. Les chefs de quartiers non informés, de même pour ceux du groupement… Donc, vous trouvez que c’est de l’anarchie », s’est-il désolé.

Dans l’Est de la RDC, l’ennemi a multiplié des attaques dans le secteur de Rwenzori. Il y a peu, les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont affirmé en début 2021, que plus de 50 ADF figuraient parmi les corps retrouvés en état de décomposition dans le secteur de Rwenzori.

Joël Machozi