L’insécurité fait des nouvelles victimes en territoire de Lubero au Nord-Kivu. Au total, deux (2) ont été violée par des présumés miliciens mai-mai la soirée du mardi 28 décembre 2021 à Mbwavinywa qui du reste ont été arrêtés par la hiérarchie de ce groupe armé.

La nouvelle a été confirmée à BUTEMBO-INFO.COM par nombreuses sources formelles au Sud de Lubero.

 » (…) Nous déplorons vraiment la monté à flèche de l’insécurité sur l’axe Kayna- Miriki en territoire de Lubero. Deux mai-mai ont violé deux jeunes filles ce mardi à Mbwavinywa. Ces violeurs ont été maîtrisés. Bientôt ils seront mis à la disposition de la police basée à Luofu pour instruction de leur dossiers. Les victimes de viol pendant ce temps sont à Vusekera pour les soins de santé appropriés », a indiqué à BUTEMBO-INFO.COM sous l’anonymat, un défenseur des droits humains à Mbwavinywa.

À part des cas de viol, ces miliciens sont cités dans des cas de restauration des taxes illicites (jeton) dans la région. C’est pour quoi, la même source plaide pour la traque de ces groupes armés au profit de l’avènement de la paix dans ce coin du Nord-Kivu.

Joseph Muhindo