Les habitants ont marché pacifiquement ce mercredi 08 septembre 2021 à Musienene , chefferie de Baswagha , territoire de Lubero pour exprimer publiquement leurs mécontentements suite à la grève sèche des infirmiers dans cette zone voici bientôt deux mois. Cette marche pacifique revêtant un caractère interpellateur  n’a connue aucun incident majeur

Les conducteurs de moto œuvrant à Musienene se sont joints aux membres de l’Organisation Non Gouvernementale (ONG) MAODE ( Mamans Organisées pour le Développement ) pour exprimer leurs mécontentements vis-à-vis de la fermeture des structures de santé publiques par les infirmiers grévistes dans ce coin du territoire de Lubero . Selon maitre Fabrice Rumya , point focal des manifestants , l’idée était d’amenée les infirmiers grévistes à revenir à la raison en prenant en charge des malades pendant cette période de crise sanitaire.

« Nous venons de marcher dès l’Institut Lumbya à Musienene – Etat pour réclamer la réouverture des centres de santé qui restent fermés depuis l’entrée en grève des infirmiers. La CPN , CPS et autres activités préventives sont par conséquent suspendues dans la zone. Nous craignons les cas des naissances avec malformations dans l’avenir. C’est pourquoi nous appelons les responsables des centres de santé à organiser un service minimum dans un bref délai  » , a – t – il indiqué à BUTEMBO – INFO.COM
Le chef de la chefferie de Baswagha , le mwami Nzanzu Bonane qui réceptionné le mémorandum des manifestants a promis de canaliser ces revendications à ses autorités hiérarchiques .

Les infirmiers à travers la RDCongo sont en grève depuis plusieurs semaines pour réclamer au près du gouvernement central l’amélioration de leurs conditions de vie .
Dans la zone de santé de Musienene , la flambée des cas de décès communautaires serait liée à ce mouvement de grève a conclut maitre Fabrice Rumya .