Le secrétaire général de l’UDPS, Augustin Kabuya, a lors d’une interview accordée à la radio Top Congo, mercredi, réaffirmé qu’aucune pression n’a été exercée aux gouverneurs des provinces pour qu’ils adhèrent à l’Union sacrée de la Nation prônée par le président de la République Félix Antoine Tshisekedi. Il affirme qu’il s’agit d’une « mutation du pouvoir ». 

Dans la foulée, Augustin Kabuya précise qu’à l’heure qu’il est, la population se réjouit de la disparution du régime de Joseph Kabila aux commandes de la République Démocratique du Congo.

« Il n’y a aucune pression exercé sur qui que ce soit (gouverneurs, Ndlr). Le monde entier est en train de vivre la mutation. La population est en train de se réjouir de la disparition du régime Kabila. Qu’on laisse la population tranquille. Qui ne savait pas que les gens suivaient Kabila par hypocrisie ! » s’est-il exclamé.

Depuis un temps, de motions de défiance ont été initiées contre certains gouverneurs des provinces en RDC. Le ministre de l’intérieur a vite appelé les élus à surseoir toute initiative visant à déchoir les chefs des exécutfs provinciaux. La semaine en cours, tous les gouverneurs ont eu un tête-à-tête avec le Chef de l’État qui a insisté sur le soutien de sa vision, celle de l’Union sacrée de la Nation.

La rédaction