Jackson Muleka respire le bel air turc depuis son départ du Standard de Liège en janvier dernier. Le jeune attaquant a rejoint Kasimpasa en prêt, avec l’ambition de se relancer et retrouver de la confiance, en même que le temps de jeu. Mission accomplie pour l’ancien joueur du TP Mazembe, qui explose les compteurs au pays de Tayip Erdogan.

Après des débuts saisissants en février, Muleka s’est inscrit dans la régularité. Que Kasimpasa gagne ou non, chaque match ou presque est tout de même marqué de l’empreinte de l’international congolais. Des buts, Muleka sait en mettre. Déjà 12 en seulement 11 matchs, le ratio le plus important de la Super Lig. Il se classe huitième au royaume des buteurs, avec seulement 4 buts de moins que le Marocain, El-Kaabi.

Jackson est sur un petit nuage, et les grands clubs du championnat sont sous le charme. Avec un doublé, Muleka a éteint le Besiktas le lundi 25 avril, le crack du foot congolais s’est encore illustré l’après-midi de ce samedi avec un but devant Istanbul Basaksehir, malgré la défaite (2-3) de son équipe. Ce changement d’air fait énormément du bien à l’attaquant sous contrat avec le Standard jusqu’en 2024.

La rédaction