État de siège : un député invite le 1er ministre à évaluer les actions sur terrain

Le député national Tembos Yotama, élu de la ville de Butembo, au Nord-Kivu, vient de briser son silence par rapport à l’État de Siège en cours dans les provinces des Nord-Kivu et Ituri.

Dans une interview accordée à la presse ce dimanche 6 Juin 2021, celui-ci souhaite voir les gouverneurs militaires se pencher beaucoup plus d’avantage sur la question sécuritaire afin que la population de Beni et celle l’ituri vive en paix.

Il demande aussi au premier ministre d’orienter son regard vers Beni, et Ituri, où des civils continuent a être tués par des rebelles notamment des ADF.

«Nous demandons au 1er Ministre présent en ville de Goma d’orienter son attention particulière aussi sur les atrocités qui se persecutent dans la région de Beni et Ituri, en évaluant sans complaisance l’État de siège qui depuis le 06 Mai vient de totaliser 30 jours mais avec un bilan moins satisfaisant car malgré l’État de siège plusieurs cas de tuerie dans plusieurs localités de Beni et Ituri ont été enregistrés avec des maisons incendiées, des véhicules et des marchandises réduites en cendre» a indiqué à BUTEMBO.INFO.COM, le député national Tembos Yotama.

La même source rapporte que l’évaluation de L’État de siège est un levier important pour le retour rapide de la paix dans la zone.

Pendant ce temps, le porte parole du Gouverneur militaire du Nord-kivu a dévoilé le samedi 05 Juin le bilan de L’État de siège au nord-kivu un mois après sa proclamation.

Le Major Djike Kaiko Guillaume a parlé d’une centaine des rebelles tuée au côté de capturés et des rendus. La récupération de 12 localités situées en territoire de Masisi ,Walikale et Rutshuru jadis occupées par les forces négatives complète ce bilan mensuel de L’État de siège.

Diallo Kahindo