Le mouvement citoyens lutte pour le changement (Lucha), section de la ville de Butembo, au Nord-Kivu, a déposer ce jeudi 18mars 2021, une plainte contre un officier de la police nationale congolaise (PNC), accusé de torture de ses militants lors d’une marche pacifique organisée le 15 février 2021, pour exiger la réouverture des écoles.

Ces militants de la lucha, ont déposé cette plainte à l’issu d’une marche pacifique partie du rond-point la concorde de Butembo jusqu’à l’auditorat militaire détachement de Butembo.

Anelka Mwanya, militant de la lucha, s’est dit flatté de la réception de leur plainte par l’auditorat militaire garnison de Beni Butembo. Il demande ainsi que justice soit faite pour les victimes de cette agression.

« Nous sommes ici à l’auditorat militaire pour déposer une plainte suite aux agressions policières que nous avions subi le 15 février. La marche portait sur la réouverture des écoles. La plainte a été déposée contre Leon qui était le chef de l’équipe qui encadrait la marche. Nous voulons que la justice soit faite sur les dommages causés. Nous sommes contents que la plainte a été reçu. Il faudrait que tout le monde soit égal devant la loi. On ne pouvait pas nous brutaliser de cette manière alors que nous marchions pacifiquement » a-t-il déclaré à la presse.

Origène Mowa