D’après Savali Mushithu, chargé du département de la jeunesse et de l’information au sein du mouvement Rasta-Ouran, la femme Yira a perdue la plupart de ces valeurs. Il l’a déclaré au cours d’un entretien exclusif avec BUTEMBO-INFO.COM ce jeudi 18 Février 2021.

Selon lui, la femme Yira perd de plus à plus sa valeur culturelle dans la coutume Yira. Notre interlocuteur parle de plusieurs facteurs qui sont à la base de cette perte. Il s’agit entre autre de la modernisation caractérisé par l’importation et l’imitation des cultures étrangères. Il mentionne que les femmes Nande ne devraient pas se laissées emportées par la modernisation, qui ne cesse de les transformer en outil promeneur des antivaleurs au sein de la communauté.

« La femme est en train de perdre sa valeur parce qu’aujourd’hui c’est elle qu’on est en train de mettre devant pour augmenter les antivaleurs, c’est elle qui est partout dans ces antivaleurs. La base c’est abandonner la culture et dans tradition africaine en voulant suivre le modernisme on est en train vraiment de la déshabiller. Elle est ces derniers temps partout dans les anti valeurs », indique t-il.

Pour que cette femme reprenne sa place dans la coutume Yira, Savali Mushitu, pense que celle-ci devrait suivre le bon chemin en se comportant en bonne femme dans la communauté, comme celles des précédentes générations.

« Actuellement nos mamans et grands-mères, nous disent que la femme est en train de se méconduire. C’est parce qu’elles imitent bêtement les cultures étrangères. Nous appelons toutes les femmes Yira à revenir à la raison elles doivent respecter la culture Yira, par ce que c’est la leur. Qu’elles n’imitent pas les cultures étrangères, » a-t-il ajouté.

Signalons que nombreuses des femmes Yira ont déjà rejeté la culture Yira pour donner de la valeur aux cultures étrangères. Il faut le dire, la communauté Yira est très concentré dans la province du Nord-Kivu.

Glodie Wavagheni