Beni : les enseignants au banc de l’école pour l’usage de langue Kiswahili

Les enseignants de la sous division de Beni en province éducationnelle du nord Kivu 2 ont bénéficié d’une formation  au tour de l’apprentissage de la langue Kiswahili le jeudi 18 novembre 2021.  Les participants ont appris à cette occasion plusieurs différentes méthodes axées sur le programme accéléré de l’usage Kiswahili. L’objectif de cet atelier de  formation c’était celui  d’amener les professionnels de la craie blanche à la maitrise de Kiswahili, une langue nationale (au Congo).

Pour l’organisateur, quand on enseigne l’enfant dans la langue qu’il maîtrise bien c’est une façon de cimenter une meilleure communication. « Les recherches dans plusieurs pays africains ont révélé que l’enfant qui fait ses premières années de scolarisation en langue première de son milieu maîtrise mieux bien le français ou l’anglais que celui  qui a fait toute son éducation en langue seconde ( l’anglais ou soit le français). Selon une recherche scientifique menée par les experts pédagogues congolais dans deux écoles dont celle qui encadre ses apprenants en français ou anglais dans les premières années et une autre qui commence par la langue première 75 % des élèves réussissent ,16% redoublent les salles de classe et 9% abandonnent l’école à cause d’éprouver une difficultés de compréhension de la langue qui leur apparaît nouvelle mais aussi ils ont mal à communiquer avec leurs enseignants par contre dans des écoles ou la langue première est utilisée  99 % des enfants inscrits réussissent 1% redoublent les salles de classe et 0 % d’abondon comme ceux se sentent dans un climat semblable à celui des endroits où ils viennent car parlant la même langue ».

Certains parents de l’Est du pays préfèrent envoyer leurs enfants dans des écoles qui ne font qu’enseigner en français ou en anglais sans passer par la langue première. Cela facilite aux enfants une façon de manier correctement ses langues étrangères.

Delphin Kayilanda, Beni.