Les activités scolaires sont de nouveau paralysées dans la commune rurale d’Oïcha, chef-lieu du territoire de Beni au Nord-Kivu, la journée de ce samedi 20 mars 2021 au lendemain d’une journée très agitée vendredi 19 mars suite à une manifestation de certains jeunes du groupe de pression «Véranda Mutsanga » pour décrier la recrudescence de l’insécurité dans la éléments de l’ordre région.

Cette nouvelle paralysie des activités scolaires est consécutive au mot d’ordre du parlement d’enfant de la commune d’Oicha qui a décrété une journée de deuil en mémoire du jeune garçon tué par des éléments de la police au cours des altercations entre jeunes manifestants et forces de l’ordre.

Pelegi Kavuthirwaki, président de cette structure, indique qu’il est inadmissible que les enfants soient victimes des manifestations des groupes de pressions.

Il sied de signalé qu’un jeune garçon d’environ 17 a été tué par balle d’ un policier et deux autres blessés au cours d’une répression policière d’une manifestation des combattants de la Véranda, qui protestaient contre la recrudescence des tueries dans la ville.

Antoine Bienvenu, à Oïcha.