Attaque de la barrière de Kyambogho : l’autorité territoriale prêche le mariage civilo-militaire

L’autorité territoriale de Lubero est arrivée ce jeudi 13 janvier 2022 à Kyambogho, milieu situé en cheval entre la ville de Butembo et son entité juridictionnelle. Objectif, se rendre compte de l’attaque des miliciens dirigée nuitamment contre la barrière de Kyambogho.

Le colonel Donat Mandonga Donda a mis en évidence l’occasion en échangeant avec les fils et les filles de Kyambogho. Tout a gravité autour de la sécurisation de cette entité. L’autorité territoriale de Lubero a tout d’abord condamné l’attaque des miliciens qui a visé nuitamment la barrière locale avant d’appeler les habitants à tourner le dos aux forces négatives pour développement de ce milieu.

 » Nous devons tous œuvrer pour la sécurisation de Kyambogho. Pourquoi s’attaquer aux forces loyalistes? Chers habitants, nos ennemis communs doivent être les ADF, les M23 et les FDLR qui massacrent la population. Alors travaillons avec l’armée pour bouter de hors l’ennemi. Vous devez aussi dénoncer tout détenteur d’arme au-lieu de s’attaquer aux FARDC », a-t-il déclaré.

En rappelle, dans la nuit du mercredi à ce jeudi, cette entité a été la cible des assaillants. Côté bilan, cette autorité a parlé de deux miliciens tués et l’autre blessé. Dans le rang des forces loyalistes, le colonel Donat Mandonga Donda a déploré la mort de deux soldats.

Joseph Muhindo